Résumé

Lieutenant de police à la division des affaires criminelles de Toulouse, Alexandra Levasseur 33 ans, 1m74, brune, cheveux courts coiffés à la garçonne, yeux verts, d’allure sportive et au caractère bien trempé, et son jeune équipier, Jérôme Bouchard, 25 ans passionné de polars, vont devoir résoudre un crime dont la victime a fait surface dans un petit lac de la périphérie toulousaine.

Certains assassins déploient des trésors d’imagination pour échapper à la justice, c’est la raison pour laquelle ce crime aurait pu être parfait. Seulement voilà, il suffit de peu de chose pour qu’il ne le soit pas, surtout si c’est Alexandra Levasseur qui mène l’enquête.

Saurez-vous trouver le, les ou la coupable avant la fin du 6ème chapitre… sans tricher ? À vos neurones. Attention, je vous surveille !

Bernard Guyso.

Chapitre 1

Ce vendredi 1er mai, Romain Levasseur, conducteur de TGV de son état, se leva tôt pour aller taquiner la truite dans un petit lac près de Toulouse. Tout son matériel était fin prêt depuis la veille, impatient de mettre à l’épreuve sa nouvelle canne avec moulinet haut de gamme que sa femme lui avait offert pour ses 36 ans. L’occasion était trop belle, pensez-donc, l’association de pêche avait lâché 200 kg de truites arc-en-ciel trois jours avant. Il avait assisté à leur mise à l’eau, un vrai plaisir. Parmi celles-ci, deux spécimens devaient bien peser 8 à 10 livres… son rêve ! Il arriva sur les lieux alors que 5h30 n’étaient pas encore sonnées. C’est au clair de lune et à la lueur d’une lampe de poche qu’il se trouva un emplacement correct. Déjà de nombreuses places étaient occupées autour du lac des Colverts. Certains acharnés avaient passé la nuit dans leur voiture où à la belle étoile, pour que leur matériel marque l’endroit qu’ils s’étaient choisi.

Dès le petit jour la journée s’annonçait ensoleillée, mais le vent d’Autan recommençait à souffler comme la veille. Romain trouva une place d’accès facile et installa tranquillement son matériel. Rien ne pressait puisque la pêche n’était autorisée qu’à partir de 7 h 30. Comme la température était encore fraîche, pour se réchauffer il se versa une tasse de café brûlant contenu dans un Thermos, puis alla discuter et refaire le monde avec un collègue pêcheur.

À 7 h 30 pile, un pétard donna le signal de l’ouverture de la pêche…