Sa journée de travail terminée, Isabelle se dirigea d’un pas rapide pour rejoindre la station de métro, lorsqu’un homme lui barra le passage tout en présentant une carte barrée de tricolore.

  • Police, renseignements généraux, Christian Mèche. Puis-je vous parler, Mademoiselle Duval ?
  • Désolée, je n’ai pas le temps ! Tenez, voilà ma carte ! N’oubliez pas de prendre rendez-vous avec ma secrétaire !

Le dialogue se déroulait en marchant au pas de charge imposé par Isabelle.

  • Impossible, Mademoiselle, il faut absolument que nous parlions tout de suite !
  • Foutez-moi la paix ! Je vous préviens j’ai des relations très haut placées. Si vous continuez à m’importuner je vous prie de croire que vous allez le payer cher !
  • Je sais, Charles-Hubert de Mériac ! C’est justement pour parler d’un sujet qui vous concerne tous les deux !
  • Je vous ai dit de me foutre la paix !
  • Vous avez un passé particulièrement agité, ex-madame Verlon !

Isabelle s’immobilisa brusquement, se redressa un peu plus, releva la tête pour affronter cet odieux personnage si mal éduqué qui s’autorisait l’audace de l’interpeller en pleine rue, comme si elle n’était qu’une vulgaire salariée de base. Elle qui se faisait appeler Madame la Directrice par ses subalternes et ne recevait que sur rendez-vous !

  • Que me voulez-vous exactement ?
  • Parler de choses et d’autres vous concernant. Voulez-vous que nous allions dans un café ou préférez vous me suivre quai des Orfèvres ?
  • Dans un café.

Ils entrèrent dans le premier bistrot venu et s’installèrent dans un coin tranquille.

  • J’ai le bras long vous savez, je vous ferai virer, croyez-moi !
  • Je sais, vous me l’avez déjà dit, vous l’ancienne prostituée fortement soupçonnée de trafic de drogue entre l’Italie et la France, ex-épouse et complice de Dominique Verlon et de votre ami Jean Bernardi. Voulez-vous d’autres détails, des dates précises ou ça vous suffit ?
  • Avez-vous les preuves de ces odieuses accusations ?
  • Oseriez-vous prétendre que j’improvise ?
  • Soyez bref. Que me voulez-vous ?

Isabelle perdait brusquement de sa superbe, elle sentait son visage se décomposer.